Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Categories

Most Viewed

Bayonne classée deuxième ville de France où il fait bon vivre

L’association Villes et villages où il fait bon vivre; publie son deuxième classement établi à partir de 183 critères issus de données officielles de 2020.

La côte basque est mise en lumière par ce palmarès avec 7 villes et 1 village parmi les mieux classés.

L’attrait pour la Côte basque ne se dément pas. Les prix de l’immobilier, encore plus tiré vers le haut depuis le début de l’épidémie de Covid-19; et les confinements successifs, en témoignent.

Le deuxième classement établit par l’association des “Villes et villages où il fait bon vivre”; et publié par le Journal du Dimanche le confirme avec des données chiffrées. Ce palmarès 2021 des 34.837 communes métropolitaines; s’appuie en effet sur 183 critères issues de données de l’INSEE et d’organisations étatiques. 

Sept municipalités de la cote basque font parties des 500 premières villes de plus de 2.000 habitants.

Comme en 2020, lors du premier classement, Bayonne arrive en deuxième position derrière Annecy. Biarritz perd 4 places dans ce palmarès et se retrouve en 19e position, derrière Pau; (14e, +9) mais devant Anglet qui descend de 3 positions.

Quatre autres villes basques apparaissent dans ce Top 500; toutes sur la côte : Boucau (145e), Saint-Jean-de-Luz (224e), Bidart (274e) et Saint-Pierre-d’Irube (371e).

Une méthodologie objective

De son côté, Guéthary pointe à la deuxième place des villages de moins de 2000 habitants où il fait bon vivre, comme l’an passé également. Mais c’est en revanche la seule commune basque à intégrer ce classement.

Si on affine par states de population; on se rend compte que Bayonne arrive au 1er rang des villes de 50.000 à 100.000 habitants; tout comme Saint-Pierre-d’Irube pour les communes de 3.500 à 5.000 habitants, que Biarritz est 2e parmi les villes de 20.000 à 50.000 habitants juste devant Anglet (3e) et que Boucau occupe cette deuxième place dans la catégorie des communes où la population est comprise entre 5.000 et 10.000 personnes.

L’association s’est appuyé sur des critères objectifs pour établir ces palmarès, dont 152 concernent directement les communes et 31 sont départementaux. Des données publiées en 2020 par l’Insee ou par des organismes étatiques et concernant la qualité de vie, la sécurité, les commerces et services, les transports, la santé, l’éducation, la solidarité ou encore les sports et loisirs, classés dans l’ordre d’importance établit par un sondage d’OpinionWay auprès des français auxquels était posée la question: “Quels sont pour vous les critères les plus importants pour définir une ville où il fait bon vivre?”.  Cet ordre de priorité permet d’accorder des coefficients différents aux critères pris en compte. La distance vis à vis d’un service (hôpital par exemple) est également prise en compte.

Source : francebleu.fr/infos/societe/

    Leave Your Comment