Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Categories

Most Viewed

Grand chantier de rénovation pour l’église et son clocher, à Collioure

Cure de jouvence pour l’église et le célèbre clocher du village de Collioure.

C’était urgent car la structure de la perle du pays catalan a été ravagée par l’eau de mer. Le nettoyage et l’évaluation des travaux ont commencé depuis la mi-janvier 2021. La restauration doit s’achever en 2024.Publié le 18/03/2021 à 15h32 • Mis à jour le 18/03/2021 à 17h22

Derrière les murs de l’église Notre Dame des Anges à Collioure, un véritable lifting vient de commencer : une vaste opération de nettoyage de l’intérieur du fameux clocher, construit sur les bases d’un phare du XII e siècle.

Nous avons retiré 25 tonnes de gravats et de fientes d’oiseaux, des bouts de bois et de ferraille et même des déchets de feux d’artifice”  explique Serge Fajal, adjoint à l’Urbanisme et des Travaux de la ville.

Cette cure de jouvence du joyau colliourenc a été réalisée grâce à un don de 16 200 euros, venu de l’association internationale du clocher de Collioure.

Ses adhérents œuvrent pour la préservation de cette tour qui, dès le moyen-âge, fut un phare pour les navigateurs avant de devenir une prison. C’est lors de la construction de l’église à la fin du XVIIe qu’elle sera transformée en clocher grâce au dôme que les architectes de l’époque ont érigé avec beaucoup d’originalité.

Nous allons re-jointer les pierres de schiste une à une. Le bâti extérieur et intérieur va être complètement refait

Serge Fajal, adjoint à l’Urbanisme à Collioure

“C’est un long travail : le clocher devra se parer d’échafaudage pour quelques mois.

Cela va gâcher la carte postale mais c’est nécessaire. Ces travaux commenceront début octobre après la saison estivale” poursuit Serge Fajal.

A l’intérieur de l’église Notre Dame des Anges, on s’affaire depuis quinze jours : il faut monter les échafaudages dans les chapelles qui ont le plus souffert, celles de Saint Vincent et Saint Eloi sans oublier celle du retable du Christ.

La phase d’évaluation a commencé. “Les enduits de certains plafonds et de quelques murs se sont effondrés. Cela devenait vraiment dangereux pour les visiteurs” constate Giogio Bedani de l’ACCRA, l’Atelier de Conception, de Conservation et Restauration d’Art basé à Ille sur Têt. 

Les infiltrations d’eau de mer ont attaqué le bâti. Les supports des retables en bois sculpté se sont affaiblis.

Giogio Bedani, restaurateur d’art

“J’ai constaté aussi d’anciennes attaques de termites et autres insectes dans les boiseries. Nous allons déposer tous les retables en différents morceaux pour les restaurer. Nous allons nettoyer les peintures et si besoin repeindre. Il y a déjà eu trois couches. C’est une œuvre baroque remarquable !” poursuit cet artisan.

Un budget de 4,5 millions d’euros

Les derniers gros travaux de restauration datent de 1997. Le dallage de la nef principale a été complètement refait, là aussi à cause des infiltrations d’eau, car l’église n’aime pas les coups de vent d’est. 

Vu l’urgence des travaux, Guy Llobet, le maire de Collioure, n’a pas hésité à investir. Un premier budget de 3,5 millions d’euros pour tout le bâti puis un million supplémentaire pour la rénovation des retables.

L’état participe à hauteur de 30 à 50 %, la Région Occitanie 20 % et le conseil départemental des Pyrénées-Orientales à hauteur de 10%. Le reste est à la charge de la commune. “Mais ça vaut le coup. Ce chantier est nécessaire. Nous devons préserver notre clocher. C’est le fleuron international de notre pays catalan” concède l’édile colliourenc.

Il faudra attendre encore trois ans avant que le public puisse visiter l’intérieur du clocher.

Source : france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*