Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Categories

Most Viewed

Zanzibar une destination où les restrictions sanitaires n’existent pas

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, tout le monde rêve de vacances au soleil. 

À Zanzibar, les touristes affluent toujours malgré la situation sanitaire. Sur l’archipel tanzanien, les frontières sont ouvertes et les restrictions sanitaires sont quasi inexistantes; comme le rapporte LCI dans un reportage.

Bars, discothèques et restaurants ouverts

Aucun test PCR négatif n’est demandé aux vacanciers à leur arrivée, et aucune quatorzaine n’est imposée. Et pour ce qui est du port du masque, il n’est pas obligatoire. Du côté des commerces, bars et restaurants sont restés ouverts. Les boîtes de nuit aussi, alors qu’elles affichent portes closes depuis mars 2020 en France.

Forcément, les touristes présents profitent des petits plaisirs de « la vie d’avant » à Zanzibar. « Nous avions quasiment tout planifié pour aller en Thaïlande; mais il fallait respecter une quatorzaine à l’arrivée dans des hôtels proposés par le gouvernement et à nos frais », raconte une jeune femme sur LCI, en vacances sur l’archipel avec des amies. 

« Ici, on nous dit qu’il n’y a pas de Covid ! Nous ne sommes pas naïves mais on a juste envie de profiter. Si on pense Covid toute la journée, au final; on s’offre des vacances pour rien. » Car c’est bien là la stratégie de Zanzibar; qui affirme qu’aucun cas de Covid-19 ne touche son territoire.

La Tanzanie ne communique aucun chiffre sur le nombre de contaminations; depuis avril 2020 malgré les rappels à l’ordre de l’OMS.

La Tanzanie nie l’épidémie

John Magufuli, président de ce pays d’Afrique de l’Est; affirme avoir jugulé l’épidémie grâce aux prières, d’après nos confrères de France Info .

En Tanzanie, le fait de publier des informations sur une maladie dangereuse est un délit.

Pour expliquer les décès dans les hôpitaux, le dirigeant préfère parler de « pneumonie ».

Pourtant, les autorités tanzaniennes ont reconnu que le vice-président de la région de Zanzibar; Seif Sharif Hamad, était décédé des suites du virus mi-février. Mais le pays refuse toute stratégie de protection ou de vaccination contre le Covid-19.

Le tourisme constitue 20 % de l’économie de l’archipel

Le gouvernement a donc fait le choix du tourisme plutôt que des restrictions sanitaires. Le secteur emploie 70 000 personnes et représente 20 % de l’économie de Zanzibar. Les hôtels affichent complet.

Depuis l’été dernier, la clientèle est essentiellement russe; car c’est l’un des trois pays où la population est autorisée à se rendre en vacances.

Si la plupart des gérants d’hôtels affirment n’avoir aucun cas de Covid-19 dans leurs établissements, des touristes affirment bien avoir été contaminés à leur retour en France, comme le raconte LCI.

Comme ces touristes citées plus haut. Elles ont réalisé un test PCR à leur arrivée à l’aéroport de Roissy qui s’est révélé positif; et ont dû rester à l’isolement pour leur retour de vacances.

Source : ouest-france.fr/monde/tanzanie/

    Leave Your Comment