Chinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Categories

Most Viewed

L’hôtel du Palais à Biarritz rouvre ses portes après une rénovation historique

L’hôtel du Palais, restauré entièrement à l’ancienne, est devenu le symbole d’un luxe historique dissimulé derrière des prouesses technologiques.

Reprenant la célèbre citation du livre Le Guépard« Il faut que tout change pour que rien ne change »​, la maire de Biarritz; Maeder Arosteguy (LR), fait découvrir les lieux éclairés de lustres monumentaux à lourds cristaux, qui surplombent le bar. Ils ont été démontés, transportés en Italie et convertis à l’éclairage led. 500 000 € ont été investis pour économiser la dépense énergétique.

Une propriété municipale

Déjà trois hivers complets de travaux et quasiment 70 millions d’euros engloutis dans la rénovation du palace; qui surplombe le soleil couchant sur l’océan et les surfeurs. L’hôtel, véritable icone de la station balnéaire basque; est propriété de la mairie depuis une cinquantaine d’années pour éviter le dépeçage en appartements.

En forme de “E” comme Eugénie

La Ville a prescrit une cure de jouvence à l’établissement chargé d’histoire. Construit en 1855 par Napoléon III pour la villégiature de sa femme; l’Andalouse Eugénie de Montijo, le bâtiment, qu’on appelle alors la Villa Eugénie; est vendu en 1881 et transformé en hôtel-casino, puis en hôtel. Détruite par un incendie en 1903, la bâtisse est reconstruite; agrandie, rehaussée, tout en conservant le plan d’origine en forme de E comme Eugénie.

Vue sur mer… même de la baignoire

L’hôtel fait, depuis, les beaux jours de la clientèle de luxe et de réunions internationales; comme le sommet des chefs d’État africains invités par François Mitterrand en 1994.

Le 26 mars, le palace rouvrira sa lourde grille sur une rénovation en profondeur; qui aligne quatre-vingt-six chambres et cinquante-six suites, dont plusieurs avec vue sur l’océan… y compris depuis la baignoire ! Si le client bénéficie des connexions numériques dernier cri dans sa chambre; c’est surtout le style empire que les architectes Didier Beautemps et Valeria Sanchez ont restitué.

Artisans à temps complet

Un accès supplémentaire a été créé vers les jardins. Il est encadré de deux piliers façon faux marbre. Un petit exploit d’intégration dans le décor ambiant sorti du pinceau de Lyonel Barraquet; meilleur ouvrier de France en peinture décorative et salarié à temps complet de l’établissement.

Avec son pot de peinture blanche, son escabeau et ses pipettes de couleur; l’artisan retrouve la juste teinte pour camoufler un accroc dans un décor ou dissimuler une porte d’ascenseur. « Le décor doit conserver son aspect neuf; » ​Lyonel Barraquet fait partie de la brigade permanente des artisans du Palais; une équipe unique en France, avec ébéniste, tapissier, couturier, tous capables de refaire une chambre au goût de l’impératrice Eugénie.

Source : ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*